La péninsule de Vatnsnes.

Salut à vous !

Nous allons encore explorer le Nord de l’Islande , cette fois cap sur une petite péninsule située dans la baie de Húnaflói. Le lieu est réputé pour l’observation de la faune locale : il abrite la plus importante colonie de phoques du pays.

C’est par ici :

Islande-peninsule-Vatnsnes
Journée ensoleillée dans la péninsule…

Nous avons débuté notre exploration dans le petit village de Hvammstangi : là-bas, un point d’accueil et d’information permet d’en savoir un peu plus sur la péninsule et de se renseigner sur les meilleurs points d’observation des phoques.
Nous nous élançons ensuite sur la piste n° 711, qui longe la péninsule (soit environ 80km).

La piste 711, encadrée de prairies et de l’océan arctique
Les moutons islandais nous ouvrent la route !

La piste est cahoteuse mais ce n’est pas la pire que l’on ait empruntée en Islande. Elle requiert tout de même un minimum de prudence, car de nombreux moutons s’y baladent nonchalamment, et les oiseaux marins traversent la piste en la survolant parfois au ras du sol.

Immédiatement, nous sommes frappés par l’ambiance de bout du monde qui imprègne les lieux : d’un côté, les eaux arctiques d’un gris-bleu saisissant, de l’autre des collines verdoyantes balayées par des embruns glacés.
Ces grandes étendues sont désertes, il n’y a que les chevaux et les moutons pour nous tenir compagnie !

On nous observe !
Les fiers chevaux islandais, crinière au vent.

Nous nous arrêtons au premier point de vue, Svalbarð,  une plage sur laquelle les algues s’entremêlent aux roches sombres.

Nous scrutons le moindre mouvement entre les rochers, à l’affut des phoques.

Nous y observons un petit groupe de phoques qui se prélassent près du rivage, leurs silhouettes placides se dessinant à l’horizon. L’un d’eux nage aux abords de la plage, sortant la tête de l’eau pour nous observer d’un air curieux.

Une fois de plus, je suis frustrée de ne pas avoir avec moi un téléobjectif pour photographier à loisir ces animaux…(mon petit 18/55mm ne suffit pas pour livrer des clichés intéressants, dommage !)

Nous continuons jusqu’à Illugastaðir , une ferme isolée qui surplombe un petit sentier côtier. Des oiseaux marins s’agitent partout autour de nous, mais pas de phoques en vue. Le sable noir est parsemé d’une végétation vert pastel, il fait froid et le vent nous pique le visage, mais l’austère beauté des lieux vaut le détour.

Paysage typique de la péninsule de Vatnsnes.
Aux abords de la ferme.
Illugastaðir, isolée dans la lande herbeuse, à la merci des embruns.
Les pâturages rencontrent l’océan.
Suivre les petits sentiers à la recherche des criques secrètes…
Une sterne arctique emporte son butin…

Nous reprenons la piste en direction de Hvítserkur: un immense rocher émerge des eaux glaciales, silhouette à l’allure éléphantesque qui semble braver le vent et les vagues pour se rapprocher du rivage.
Cette formation rocheuse a donné son nom au lieu, Hvítserkur, et comme de nombreuses légendes islandaises, elle figure un troll pétrifié par la lumière du soleil…

En descendant vers Hvítserkur…
Les escarpements aux abords de la plage.
L’imposante silhouette rocheuse de Hvítserkur se découpe à l’horizon…

Nous passons un moment à arpenter cette plage et ces prairies duveteuses dans lesquelles se blottissent les moutons…

Les lueurs orageuses enveloppent le paysage d’une ambiance dramatique, nous avons l’impression d’être seuls au milieu de nulle part !
Au loin, sur une langue de sable noir, on aperçoit une immense colonie de phoques.

Nous avons ensuite rebroussé chemin pour rejoindre la route circulaire n°1, car la journée était bien avancée et nous devions trouver un endroit où garer le Van pour la nuit.
Nous avons vraiment apprécié ces paysages aux nuances froides de bleu, de vert, de gris, même si cette journée en Islande à été particulièrement glaciale et venteuse.
Cette exploration nous aura laissé l’impression d’un petit bout de terre oublié aux recoins de l’Islande, hors du temps…

Un enclos pour réunir les troupeaux.
Les chevaux islandais, libres et fiers.
Nos compagnons de route !

Merci de votre passage par ici,
n’hésitez pas à partager vos impressions …

A bientôt !

Cet article vous a plu ? Épinglez-le sur Pinterest 🙂

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

28 commentaires sur « La péninsule de Vatnsnes. »

  1. Hello 🙂
    Je suis désolée de passer si tard par ici, mais je me suis dit que je devais te laisser un petit mot quand même, parce que comme d’habitude, tu m’as fait voyager loin, très loin, ces dernières minutes. Ces étendues de hautes herbes qui dansent sous les embruns, ces chevaux et ces moutons, cette roche qui s’élève fièrement et défie le rivage, l’Islande est si belle ! Merci de partager tout ça avec nous 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Vai 🙂
      Merci d’être passée par ici !
      Lire ton petit mot juste avant de partir au travail me fait chaud au cœur, je suis ravie que tu aies apprécié cet article ! J’aime bien cette tournure de phrase « les hautes herbes qui dansent sous les embruns (…) »
      A bientôt ♥

      J'aime

  2. Nous avions visité Vatness dans l’espoir de voir des phoques, mais la chance n’avait pas été avec nous. Par contre, nous, nous avions un téléobjectif ^^ à nous deux, ça aurait été parfait 😀 Je te rassure, même au 18-55, les photos sont très jolies.
    Je t’embrasse!

    J'aime

    1. Coucou !
      J’étais en Islande cet été, mais à vrai dire il y a tellement de lieux incroyables à voir et à explorer, que j’ai encore des articles en préparation pour le premier trimestre 2018… L’Islande est une intarissable source d’inspiration 🙂 Je pense qu’un bon compromis pour la météo et l’afflux touristique serait sans doute le printemps, ou juste avant l’été. La période estivale suppose beaucoup de monde à certains endroits, mais même en été on trouve des lieux où l’on se sent seuls au monde dans cette immensité…
      A bientôt !

      J'aime

    1. Coucou 🙂
      C’est certain, ce n’est vraiment pas le coin idéal pour les bains de foule, haha ! Mais en terme de dépaysement et d’impression d’être seuls au monde, c’est vraiment parfait…
      Merci pour ton passage, belles fêtes de fin d’année ! 🙂

      J'aime

    1. Merci pour ton retour 🙂
      J’imagine que les moutons irlandais sont tout aussi attachants, mais en effet je crois que ceux qu’on croise en Islande sont encore mieux équipés pour affronter le froid 🙂
      Belles fêtes de fin d’année à toi aussi !

      J'aime

  3. Je suis tellement fan des moutons !!! Ils habillent le paysage! En Irlande et en Ecosse il n’y avait que ça et j’en suis tombé amoureuse lol ! Et ta photo avec les trois moutons qui vous ouvrent la route, je suis trop fan! Et ce rocher on en parle? j’adore! Encore un beau coin comme à chaque fois d’ailleurs, l’Islande est vraiment un rêve, espérons qu’il se réalise un jour 🙂 Passes de belles fêtes de fin d’année des bisous!!!

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Laetitia 🙂
      Moi aussi je suis complètement fan des petits moutons islandais, j’imagine qu’en Irlande et en Écosse ils sont tout aussi attachants !
      Merci de ton passage par ici ♥
      Joyeuses fêtes à toi aussi !

      J'aime

  4. Ah c’est marrant quand tu y étais Hvitserkur était immergé. Nous y étions à marée basse et l’eau s’était toute retirée. J’avais vraiment aimé cette péninsule avec ce rocher, les moutons et les phoques. Mais pareil je me rappelle d’un vent glacial à décorner les boeufs.

    Aimé par 1 personne

Un petit mot, une question ? C'est par ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s