Tre Cime di Lavaredo: Randonnée mystique dans les Dolomites…

Salut à vous !

Cet été, en rentrant de Slovénie, nous avons fait une halte dans les Dolomites.

Cette chaîne montagneuse des Alpes orientales figure parmi les sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO et vous allez vite comprendre pourquoi…

Si vous aimez la montagne et les grands espaces, vous avez forcément déjà entendu parler des Dolomites et vous avez certainement vu des photos de ce massif emblématique : Il faut dire qu’on y compte pas moins de 18 sommets de plus de 3000 mètres d’altitude. Il y a de quoi faire vibrer les amoureux de la nature !

Des montagnes à perte de vue, bienvenue dans les Dolomites !
Ces lumières qui transcendent le paysage…
Paysage emblématique des Dolomites, sous d’épais nuages.

À l’instar de l’Islande qui suscite la passion des voyageurs, il n’y a qu’une fois sur place que l’on prend vraiment la mesure de ces paysages à couper le souffle.

Pour situer, nous sommes au nord de l’Italie, en Haute-Adige, région plus connue sous le nom de Sud-Tyrol.

Autrefois, ce territoire appartenait à l’Autriche, ce qui lui confère une atmosphère toute particulière, témoignant d’une synergie entre le charme Alpin et la douceur de vivre Italienne. On y parle trois langues (Allemand, Italien, Ladin) et on ressent ce mélange de culture dans la gastronomie et l’architecture (Je reviendrais sur cet aspect dans un autre article.)

Tre Cime Di Lavaredo, icônes des Dolomites

S’il y a bien un lieu emblématique des Dolomites, ce sont les « Tre Cime di Lavaredo ».

Ces trois sommets culminent à 2857 mètres (Cima Piccola), 2973 mètres (Cima Ovest) et 2999 mètres (Cima Grande, la cime centrale) d’altitude. Trois colosses de pierre qui s’élèvent dans le paysage…

C’est par ici :

Le récit d’une randonnée inoubliable

Nous sommes arrivés sur place en début d’après-midi, après nous être acquittés des 30€ demandés pour le péage.

Le parking du site se trouve au niveau du refuge d’Auronzo. En plein mois d’Août, les lieux sont pris d’assaut et il vaut mieux le prendre en compte pour organiser votre visite du site. Nous avons choisi de passer l’après-midi dans le van pour nous reposer et bouquiner, et nous avons attendu la fin de la journée (vers 18h) pour partir à la rencontre des Tre Cime.

Fin d’après-midi & lumières orageuses.
Reliefs & nuages.
La petite chapelle Alpini, seule face à l’immensité.

Tout autour de nous, les montagnes avaient l’air de dents acérées. Une belle lumière orageuse s’est glissée sur le paysage, accentuant la beauté des massifs dentelés aux alentours.

Crêtes dentelées.
Partout, des montagnes spectaculaires et acérées.
La lumière accentue les contrastes.
Paysage à couper le souffle.
Les chevaux en estive, croisés sur le sentier.
Ambiances surréalistes.
Le refuge Lavaredo.
Le refuge Lavaredo sous un autre angle.
Au détour du sentier.

Plus nous avançons, moins il y a de monde sur le sentier. Au détour d’un virage, les Tre Cime apparaissent dans toute leur splendeur, nimbés de nuages. Le soleil se fraye un chemin jusqu’à nous et sa lumière dorée inonde le paysage.

Éclat de soleil sur ce paysage irréel. Les Tre Cime apparaissent, comme des géants de pierre qui se dressent à l’horizon.
Vue depuis le sentier, en direction du refuge Locatelli.
Remake de Mad Max version Italienne !

Soudain, c’est LA claque. Le paysage qui s’étend sous nos yeux nous scotche littéralement. L’ambiance nous rappelle à la fois « Mad Max » et « le Seigneur des Anneaux »: Tout autour, des paysages déchiquetés, dentelés, assemblages de rocs abrupts et majestueux. Une impression de démesure de gigantisme émane des Tre Cime, tandis que les nuages semblent danser avec les sommets, nous laissant parfois entrevoir leurs crêtes.

LA claque visuelle.
Les Tre Cime ne sont pas les seuls attraits du paysages : tout autour de nous, partout où nos yeux se posent, nous contemplons des montagnes vertigineuses !
Les nuages s’amoncellent sur les sommets.
On devine presque les crêtes des Tre Cime.

Ils garderont cet aura de mystère, sans se dévoiler complètement.

Nous restons sur place pour le coucher du soleil. Un petit feu de joie semble s’allumer au creux de l’amas de nuages. Il n’y a presque personne. Après avoir longuement contemplé ces paysages, comme pour les imprimer au fond de nos mémoires, nous reprenons le sentier pour le retour. Il fait alors presque nuit, l’ambiance est singulière et nous avons l’impression d’être seuls au monde.

En approchant du refuge Locatelli, le troisième et dernier refuge qui se trouve sur le sentier des Tre Cime.
Au fond, on aperçoit le refuge qui semble minuscule au creux des montagnes.
Vue aérienne du sentier, surplombé par des montagnes vertigineuses.
Crépuscule et lumière pourpres dans le ciel.
Le soir tombe sur les Tre Cime. Nous faisons face à ce paysage grandiose, un sentiment de bonheur indescriptible m’envahit.
Une légère brise laisse entrevoir les sommets, les nuages semblent se dissiper, juste un instant.

À la lueur de nos lampes torches, les Tre Cime ressemblent à une forteresse inexpugnable. Les cloches des chevaux en estive résonnent dans la montagne comme une étrange mélopée.

Nous sommes dans le Mordor, les Tre Cime prennent des allures menaçantes dans la nuit.

Finalement, avant de regagner le van, la nature nous offre encore un moment de grâce : le ciel se dégage, laissant apparaitre un plafond d’étoiles scintillantes. Les yeux rivés au dessus de nous, nous verrons une bonne dizaine d’étoiles filantes glisser dans l’obscurité, point final de cette nuit magique…

Infos pratiques

  • Comptez  environ 2h A/R pour cette randonnée.
  • Le sentier menant au Tre Cime est large et plat, vous atteindrez le site tant attendu avec une facilité déconcertante.
  • +340m  de dénivelé (Aller/retour jusqu’au refuge de Locatelli)
  • Il est autorisé de passer la nuit en van sur le parking du refuge d’Auronzo.
  • Le péage est de 30€ pour 24h, le prix augmente en fonction de la taille du véhicule.
  • Le site est très célèbre, en pleine après-midi le sentier est une véritable autoroute. L’aube et la fin de journée sont les meilleurs créneaux pour en profiter. Pour le second, n’oubliez pas vos lampes torches.
  • Pour les amateurs, il y a des possibilités de Via Ferrata aux alentours, avec des vues vertigineuses sur les Tre Cime. À découvrir chez Trip In Wild (Attention, leurs photos sont DINGUES, c’est → Par ici ← )

J’espère que le récit de cette randonnée vous a plu, n’hésitez pas à me faire part de vos impressions en commentaires…

Si cet article vous a plu, vous pouvez l’épingler sur Pinterest :

32 commentaires sur « Tre Cime di Lavaredo: Randonnée mystique dans les Dolomites… »

  1. Tes photos sont absolument dingues: je ne me lasse pas de les regarder, il y a tellement de profondeur sans parler de cette lumière! Les Dolomites, on en parle un peu, beaucoup…On sait désormais pourquoi! En toute objectivité, c’est le coup de cœur assuré, étant des inconditionnels de l’Italie…Tu nous as donné envie de ressortir nos vieilles chaussures de rando, pour tracer notre propre chemin 😉 merci pour cet article qui est une parfaite invitation au voyage et à la liberté!

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou ! Merci beaucoup pour ce petit mot plein d’enthousiasme ! C’est vrai qu’on voit beaucoup passer les Dolomites sur les réseaux sociaux, mais il n’y a qu’une fois sur place que l’on mesure vraiment la beauté de ces paysages… Et c’est à seulement quelques heures de routes, ce serait dommage de s’en priver 🙂

      Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ce petit mot 🙂 Je découvre ton blog grâce à ce commentaire, et j’ai adoré ton article à propos de Sarajevo ! Si tu aimes la randonnée, les Dolomites c’est un peu la Mecque des paysages de dingues 🙂

      J'aime

  2. Quel article sublissime !!!!!! Il y a toujours quelque chose de fou sur le travail avec les lumières pour tes photos, c’est déjà ce qui m’avait bluffé lorsque j’avais découvert te premiers articles !!! Puis, bon, on va dire que les paysages ont l’air spectaculaires, alors forcément ça en fait quelque chose de dingue… Avec un récit poétique et avec toutes le infos pratiques à la clé. Je suis fan ! Je dois dire que les Dolomites me tentent depuis quelque temps déjà, je crois qu’il y a forcément un moment où je vais me laisser tenter !!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup Amandine pour ce petit mot 🙂 La lumière c’est ce qui change tout en photographie… et on a été vraiment chanceux dans les Dolomites 😉 Bon, je préfère te prévenir, toi qui aimes les grands espaces oubliés, loin des foules… Dans les Dolomites il y a vraiment BEAUCOUP de monde. Ça nous a fait tout drôle d’arriver là-bas après la Slovénie, plus confidentielle… Mais en randonnant en fin de journée, on était presque seuls !

      J'aime

  3. Coucou Julie !
    Je crois que c’est la première fois que je me rends compte de l’immensité de ces pics, notamment grâce aux photos où on voit les refuges, c’est impressionnant !
    Et je découvre que c’est une balade plutôt abordable en fait, c’est chouette ! Du coup je remets les Dolomites dans les endroits que j’aimerais visiter (sans attendre d’avoir une excellente forme physique x)!!

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Vai ! L’immensité et la démesure, ça caractérise bien les Dolomites et c’est encore plus criant en vrai ! Et en effet, il y a plein de sites très abordables (trop, en fait, et c’est là le problème car les gens peuvent affluer sans fournir trop d’efforts…) Malgré tout je ne regrette pas d’y être allé, j’ai pris une vraie claque visuelle, et j’en garde un souvenir magique !

      J'aime

  4. Tes photos sont incroyables et le lieu a l’air enchanteur ! Je suis d’accord avec toi, on dirait vraiment la terre du seigneur des anneaux et la lumière et les nuages rajoutent à l’ambiance. J’imagine bien qu’en haute saison ça doit être impraticable mais ça donne vraiment envie…

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou 🙂 C’était vraiment incroyable en effet… J’avoue qu’en été c’est BLINDÉ de monde, mais en commençant notre rando’ à 18h, et en rentrant à la lueur des lampes torches, nous étions presque seuls au monde, c’était magique !

      J'aime

  5. Faut que je montre cet article à mon chéri qui adore les montagnes, on habite dans les Pyrénées donc on est habitué aux montagnes mais j’avoue que les paysages sont à couper le souffle :O Merci pour cette découverte !

    Bisous x.

    Aimé par 1 personne

  6. La Nature est tellement belle ! Les photos sont dingues alors j’imagine qu’en vrai, ça doit etre encore plus quelques choses ! Et ce n’est pas si loin que ça au final, ca me donne de plus en plus envie d’y aller ! 🙂
    Merci pour ce billet 🙂

    Aimé par 1 personne

  7. Déjà j’adore le nom « Alpes orientales » forcément ça me fait penser aux pyrénées-orientales hihi. Moi qui rêve déjà d’aller en Autriche, j’ai bien envie du coup de passer par les dolomites et de faire ce beau combo. Je vais montrer ça au chéri ça va l’emballer direct !! haha bref c’est à couper le souffle!!!!!!!!!! C’est vraiment incroyable toutes ces lumières et toutes ces atmosphères qui se mélangent, c’est un vrai bain d’aventure comme j’aime. D’ailleurs je trouve le dénivelé assez correct, ça ne m’effraie pas du coup c’est encore plus chouette hihi Merci pour le lien de via ferrata ca me servira c’est SUR !!!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton passage Kiki, toujours au rendez-vous ! J’étais sûre que ces montagnes allaient te plaire… et la Via Ferrata, mention spéciale pour tous les kikis aventuriers comme toi qui apprécieront sans doute ce parcours ! Nous avons eu droit à une atmosphère lumineuse vraiment particulière, c’était incroyable. C’est vraiment LE lieu qui nous a scotché en 2018 ! Et pour y arriver, c’est vraiment simple, le dénivelé est très faible et le sentier ne présente aucune difficultés. Mathieu te fera ça en 3/4 d’heure Haha ! À bientôt !

      Aimé par 1 personne

Un petit mot, une question ? C'est par ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s