Bulgarie : Sofia, une capitale déroutante & attachante.

Salut à vous !

Le week-end dernier, je me suis envolée pour découvrir Sofia, la capitale bulgare, le temps de quelques jours. Dans cet article, je partage avec vous mes impressions et mes conseils pratiques.

C’est par ici :

  • Impressions bulgares

« Voyager ne sert pas beaucoup à comprendre mais à réactiver pendant un instant l’usage des yeux : la lecture du monde » (Italo Calvino)

Sofia,

Tu es une ville déroutante, intrigante, singulière. En te découvrant, les premiers instants, je me suis demandé pourquoi j’étais venue me perdre dans tes rues, au beau milieu des Balkans. J’aurais pu facilement aller m’émerveiller dans un tas d’autres villes Européennes, mais non, je t’ai choisi toi.

Toi, la ville des contrastes, avec tes austères édifices de l’ère soviétique côtoyant des immeubles de style Haussmannien, avec tes monuments religieux extravagants aux dômes recouverts d’or qui jouxtent des bâtiments délabrés, avec tes grandes avenues, tes ruelles, tes chiens errants.

Je n’ai pas aimé apercevoir des antiquités à la gloire du 3ème Reich sur un étal de marché. J’étais en colère. Peu après, l’appel à la prière résonnait aux abords de ta grande Mosquée, comme pour me rappeler ta diversité. Toi, ville de paradoxes, tu as bousculé mes représentations. Qui es-tu, Sofia ?

Au début, tu m’as semblé farouche, abrupte. J’ai eu du mal à t’apprivoiser. Puis, tu as su m’attendrir. Tes rues se sont animées, le capharnaüm s’est mué en joyeux bazar. Tes habitants nous ont accueillis avec simplicité et convivialité, avec l’envie de partager des bribes de leur culture riche et authentique.

Parfois, j’ai eu l’impression que tu étais figée dans le temps, comme un vestige d’une époque que j’avais connue seulement dans les livres d’Histoire. J’ai aimé tes vieux tramways au charme désuet et les scènes de vie observées au fil de tes rues. J’ai aimé déchiffrer ton alphabet cyrillique, à la fois si proche et si éloigné du mien.

J’ai tellement aimé goûter tes spécialités ! Un mélange d’influences Slaves, Grecques et Orientales qui donnent à ta cuisine cette saveur si particulière. J’ai aimé les Banitsa, les Mekista, les Kisselo Mliako, le Kyopolou, la Parlenka… Autant de noms et de mets exotiques témoignant de ta générosité.

Sofia, il faut te vivre, t’expérimenter, pour t’apprécier vraiment. Tu as secoué mon cœur, tu m’as dépaysée. Tu m’as rappelé que voyager, c’est parfois être bousculée, déconcertée, c’est aller à la rencontre de l’altérité.

Je suis heureuse d’avoir fait ta connaissance, d’avoir arpenté tes rues, de t’avoir effleurée le temps d’un week-end… À bientôt.

Église Orthodoxe à Sofia.
La grande Mosquée.
Devant le Muséum d’Histoire.
Journée ensoleillée.
Joyeux bazar coloré dans les rues.
Scène de vie quotidienne.
Petite vendeuse d’étoffes.
Scène de vie quotidienne #2
Les petites cabines qu’on voit partout à Sofia : Aujourd’hui abandonnées, elles servaient autrefois à réguler la circulation.
L’Université.
Parc arboré près du monument Soviétique.
L’Église Russe.
Le Théâtre.
Détails du Théâtre.
Immeuble coloré.
Au détour des ruelles.
Lumières du soir sur l’Université.
L’heure dorée à Sofia.
Le monument emblématique de la ville…
La Grandiose Cathédrale Orthodoxe Alexandre Nevski.
Sublimée par la lumière du soir.
Entrée de la Cathédrale.
  • Infos Pratiques & bonnes adresses

  • Hébergement & Transports

Lorsque vous arriverez à l’Aéroport de Sofia, rendez-vous au kiosque flanqué du logo « OK Taxi ». Il s’agit de la compagnie officielle de la ville, qui vous remettra le N° d’immatriculation du Taxi à prendre. Cette petite formalité permet d’éviter les arnaques qui sont apparemment monnaie courante en matière de Taxis à Sofia.

Nous sommes arrivés à 2h du matin à l’aéroport et le kiosque était ouvert, je pense qu’ils attendent les arrivées de derniers vols. Pour balbutier vos premiers mots en bulgare, vous pourrez dire au chauffeur « Dobŭr den, Iksam Da Otida… » (« Bonjour,  je voudrais aller… » Suivi de l’adresse de votre hébergement.)

Pour nous loger, nous avions choisi une Auberge de jeunesse à environ ¼ d’heure de l’Aéroport et proche du centre ville. Nous avons payé 37€ pour 2 nuits, à deux, ce qui revient à moins de 10€ par nuit et par personne. Nous étions logés dans une maison un peu désuète, qui a dû avoir son charme il y a quelques années mais qui est un peu défraîchie aujourd’hui. (Toutes les infos → ICI ←)

Si je revenais à Sofia, j’aimerais bien aller dans → cette auberge ← qui a l’air vraiment chouette, mais dont le prix est un peu plus élevé.

Pour vous déplacer à Sofia, vous pourrez utiliser les vieux tram’ qui sillonnent la ville moyennant 1,60 lev ; la monnaie bulgare (ce qui équivaut à environ 80 centimes d’euros.) Attention toutefois, ne vous faites pas avoir comme nous : la machine à tickets des tramways n’accepte pas les pièces de 2 lev. Prévoyez des pièces de 1 lev, 0,50 lev, 0,10 lev. Mais pour rester dans le centre ville et les quartiers avoisinants, vos jambes seront largement suffisantes !

Le charme des Tramways à Sofia.
Ambiance colorée.
Voyageurs pensifs.
Si les tramways à Sofia semblent tous différents et un peu dépareillés, c’est qu’ils proviennent de plusieurs pays, il y en a des suisses, des Tchèques, des bulgares…
Tram & Taxi.

Il y a également deux lignes de métro, l’une d’elles est bien pratique puisqu’elle relie en une vingtaine de minutes le centre-ville à l’Aéroport. Vous arriverez directement à l’entrée du terminal 2 et vous pourrez prendre une navette gratuite pour rejoindre le terminal 1 si besoin. Pour le métro, comptez également 1,60 lev pour un trajet.

  • Quelques bonnes adresses

Pour un petit dej’ copieux et local, rendez-vous à Daro (20, Angel Kanchev). Pour moins de 5€ (soit environ 10 lev bulgare.) à deux, nous avons bu un café et goûté nos premières Banitsa (une pâtisserie bulgare à base de pâte filo et de fromage). Cliquez → ICI

Un autre chouette endroit pour prendre le petit dej’ : Rainbow factory (ul.Veslets 10). De bons produits & un service rapide. J’y ai goûté des beignets avec du fromage & de la confiture de myrtille, parfait pour attaquer la journée ! Le lieu est très animé, il y a beaucoup de passage et une jolie déco. Cliquez → ICI

Si vous voulez goûter LE meilleur burger de la ville, c’est au Skaptobara (Iskar 11A) que vous devez aller. L’accueil est chaleureux et la déco un peu geek, j’adore. Cliquez → ICI

Une bonne adresse pour goûter des spécialités bulgares : le Raketa Rakia bar (Yanko Sakazov 17). Déco vintage, service chaleureux et un kyopolou (sorte de caviar d’aubergine) de folie. Cliquez → ICI

Rendez-vous sur le Roof-top bar du Sense Hôtel, qui est sans conteste le meilleur endroit pour prendre un café tout en profitant d’une vue imprenable sur les toits de Sofia et sur la magnifique Cathédrale Saint-Alexandre-Nevski. Cliquez → ICI

Sublime panorama sur la Cathédrale Saint-Alexandre-Nevski depuis le roof-top.
Café avec vue.
Surplomber la ville. 
  • Découvrir la ville autrement #1 : Sofia graffiti Tour

L’un des avantages à Sofia, c’est qu’il y a pleins de façons originales de découvrir la ville à moindre coût, notamment grâce aux tours gratuits organisés par l’association Sofia Graffiti Tour.

Ce jour là, c’est Stella qui nous a fait découvrir les plus belles œuvres de Street Art du centre ville tout en nous expliquant l’histoire de l’Art urbain à Sofia. Le tour dure environ 1h30/2h, c’est gratuit (possibilité de laisser un « tip » à la fin) et très intéressant. Toutes les infos → ICI

Collage d’un artiste Corse, inspiré d’une peinture Bulgare.
Les prémisses de l’Art Urbain à Sofia.
Œuvre d’un artiste bulgare : Bozko.
Street Art sur le mur du Skaptobara.
Détail d’une immense œuvre murale.
Détail d’une immense œuvre murale #2
Peinture murale en commémoration des pompiers décédés dans un incendie.
Jolis détails au détour d’une balade.

  • Découvrir la ville autrement #2 : Sofia Food Tour

Un autre tour gratuit est organisé par l’association Balkan Bites. Cette fois-ci, c’est Stephan qui nous a menés aux quatre coins de la ville pour goûter des spécialités bulgares dans 4 lieux différents.
Une belle découverte et une balade ponctuée d’anecdotes. Le tour dure 2h, là encore c’est gratuit et on peut laisser un pourboire à la fin.

L’association organise aussi des tours payants, un peu plus complets. Toutes les infos → ICI

Dégustation de Mekitsa, sorte de beignets bulgares.
Dégustation de Banitsa dans une petite boutique.

  • Mon budget pour un week-end à Sofia (Prix pour une personne)

  • VOL A/R depuis Barcelone : 57€  avec la compagnie Wizz Air.
  • 2 Nuits en Auberge de jeunesse : 19€
  • 75€ dépensés en liquide pour les transports, les visites (pourboires pour les visites guidées), les restaurants, les bars, les souvenirs. On ne s’est pas privés, bien au contraire on a mangé au restaurant du matin au soir ! (et même au goûter.) (Ne me jugez pas, la bouffe c’est la vie.)
  • Soit un total de 151€ dépensés pour le vol, l’hébergement et tous les achats sur place, du vendredi soir au dimanche.
  • En bonus

Un petit guide de survie linguistique pour parler bulgare le temps d’un week-end → ICI

Voilà, j’espère que cet article vous a intrigué, vous a donné envie d’en savoir un peu plus sur cette capitale méconnue d’Europe de l’Est… N’hésitez pas à partager vos questions ou vos impressions en commentaires.

Cet article vous a plu ? Vous pouvez l’épingler sur Pinterest :

26 commentaires sur « Bulgarie : Sofia, une capitale déroutante & attachante. »

  1. J’ai lu ton article avec énormément d’intérêt. Depuis que j’ai vu que tu partais à Sofia, j’avais envie d’en savoir plus sur cette ville et ton retour attise ma curiosité. La ville a l’air d’être un vrai mélange d’émotions, d’architectures et de cultures. J’aime ces villes où ‘il faut un peu creuser pour comprendre leur charme. ❤
    J'irai bien !

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Lucie 🙂 C’est exactement ça, il faut creuser un peu pour comprendre cette ville et en saisir le charme et les beautés cachées. En trois jours, je n’ai pu qu’effleurer cette ville mais j’ai aimé être déroutée, partir à la rencontre de l’inconnu, être bousculée dans mes représentations. J’ai vraiment envie de découvrir le reste de la Bulgarie, maintenant !

      J'aime

  2. J’ai beaucoup aimé ton article poétique et léger sur Sofia que je ne connais pas du tout ! Mais ça m’a un peu fait penser à Budapest 🙂
    Marrant les bancs sur le skate park!
    Sinon ça devrait être bizarre de voir des trucs du 3ème Reich dans les marchés 😦

    J’ai épinglé ton article sur mon Pinterest 🙂
    Merci de la découverte ! En tout cas ce n’est pas cher du tout 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Han je suis tellement dégoûtée que mon premier commentaire ne sois pas passé. Bon tant pis je retente ma chance 🙂 :
    Il y a deux ans je souhaitais faire un road trip en Bulgarie et c’est effectivement ce côté mélange d’influences qui m’avait attiré.
    J’ai beaucoup aimé ta façon d’écrire sur cette ville, je valide tout à fait le style très prenant !
    Un grand bravo pour ce budget. Même en France il est difficile de voyager pour si peu ! Bien joué ! ça me donne bien trop d’idées tout ça ahah ^^
    Et merci pour le tips des tours gratuits ! Je ne savais pas que ça se faisait, je reviendrais par ici lorsque j’organiserais mon séjour là-bas pour m’en souvenir ! ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Roxanne ! Merci d’avoir pris le temps de m’écrire (deux fois !) C’est vrai qu’il y a un vrai mélange d’influences en Bulgarie. Nous sommes toujours en Europe et déjà un peu ailleurs 🙂 Hé oui, niveau voyage à petit budget, c’est vraiment une destination idéale. Comme je l’ai précisé, on ne s’est pas privé, en prenant tous nos repas au restaurant et en s’octroyant une petite virée nocturne le samedi, donc il y a moyen de réduire encore plus le budget en étant plus parcimonieux 😉 Et maintenant, j’ai très envie de découvrir le reste de la Bulgarie !

      J'aime

    2. Excellent article très complet à la fois très poétique où l’on découvre Sophia dans son paroxysme et je peux comprendre la colère que tu as dû ressentir devant certains restes de monuments, et un article très vivant en découvrant tes photos très colorées , les magnifiques monuments et les nombreuses possibilités de découvrir la culture bulgare qui me donnent vraiment envie d’aller découvrir Sophia, merci de tous tes partages.

      Aimé par 1 personne

  4. Déjà avec cette phrase, on commence fort … « Voyager ne sert pas beaucoup à comprendre mais à réactiver pendant un instant l’usage des yeux : la lecture du monde » J’accroche direct … et quand je lis la lettre à Sofia je suis époustouflée. C’est magique ce que tu as écris et tellement réaliste. Une belle histoire entre vous deux, une aventure, un souvenir, une rencontre magique…. Tes mots m’ont vraiment bluffée, je m’en souviendrais encore longtemps. La Cathédrale Orthodoxe, le street-art & les tramways finit pas m’achever. Je crois que cet article est à classer comme étant un poème. Bravo ma julie !!!

    J'aime

      1. Coucou Julie,
        Nous avons beaucoup entendu parlé de la Bulgarie , et il fait parti des destinations que nous souhaitons parcourir! ton article confirme vraiment notre choix…ton article est clairement une invitation au voyage ! Tel un amant ayant dédié un poème à sa Sofia 🙂 Merci de nous faire partager vos aventures;)

        Aimé par 1 personne

      2. Coucou 🙂 Ravie que cet article vous plaise ! J’ai été inspirée par cette ville atypique et méconnue qui m’a vraiment secouée, bouleversée. Son nom donne envie de s’adresser à elle directement; Sofia, la déroutante, l’intrigante… J’ai très envie de parcourir le reste de la Bulgarie moi aussi !

        Aimé par 1 personne

  5. Coucou Julie,
    J’essaie de sortir la tête de l’eau pour lire ton avis sur Sofia, pour le confronter au mien vis-à-vis de Tirana 🙂
    En te lisant, il est très facile pour moi d’imaginer Sofia, car nos premières impressions sur nos premières villes des Balkans se ressemblent beaucoup ! J’ai été curieuse, silencieuse, à essayer d’apprivoiser cette ville à la fois calme et dynamique, à la fois ancrée dans le passé et avec cette folle envie de rattraper le temps perdu par rapport au reste du monde, à la fois si proche et si éloignée.
    Cependant je n’ai pas vu de « souvenirs » du 3ème Reich et n’ai donc pas senti de colère monter, à aucun moment.
    Tirana et Sofia semblent à la fois si proches et si différentes, je ne saurais pas expliquer pourquoi. Mais ton article me rend curieuse, et alors que je voulais déjà retourner en Albanie et dans quelques pays alentours, tu confirmes et amplifies cette envie !
    Bisous Julie

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Vai 🙂 Merci pour ton commentaire ! En effet je pense que les villes des Balkans ont un charme particulier, il faut les apprivoiser… Honnêtement, pour les antiquités du 3ème Reich aperçues sur un marché, j’ai été déstabilisée mais après coup, je me suis dit qu’il y a une telle précarité en Bulgarie, que les habitants essayent de s’en sortir comme ils peuvent, en vendant à peu près tout ce qui leur tombe sous la main. D’ailleurs, il y avait des appareils photos vintage de dingue (Leica ♥) sur les étals, j’aurais voulu en acheter mais je ne l’ai pas fait, le reste m’avait refroidie.
      En tout cas, il y a vraiment quelque chose d’inexplicable qui m’attire dans les Balkans. Ce côté déroutant, inattendu. À bientôt ♥

      J'aime

      1. Je suis tombée par hasard sur votre page et j’en suis profondément bouleversée. Votre article est magnifique! Merci d’avoir pris le temps d’aimer mon pays et de photographier en tant de couleurs Sofia. Respect! A une prochaine fois, je l’espère.

        Bien cordialement,
        Konstantina

        Aimé par 1 personne

      2. Bonsoir Konstantina,

        Je suis vraiment touchée par ces jolis mots et sincèrement heureuse que mon article vous ai plu. J’ai été ravie de découvrir Sofia, cette ville méconnue et tellement authentique. J’espère visiter un jour d’autres lieux en Bulgarie 🙂 Belle soirée à vous !

        J'aime

  6. Superbe article qui reflète bien le week-end que nous avons passé ensemble.
    Tes photos valent vraiment le coup d’avoir un peu attendu à certains moments.
    Déambuler dans la ville nous aura aussi permis d’eliminer un peu toute cette nourriture ingurgitée en si peu de temps.
    Merci encore pour ces bons moments Ju et à très vite pour un prochain week-end!

    Aimé par 1 personne

Un petit mot, une question ? C'est par ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s